Ma santé passe par mes microbiotesLa bonne humeur passe par… l’intestin !

La bonne humeur passe par… l’intestin !
Partager l'article sur les réseaux sociaux ou par email :

Alain, philosophe français du 20ème siècle disait : « le pessimisme est d’humeur ; l’optimisme de volonté »

Et si cette volonté commençait dans l’assiette ?

En effet, le cerveau a absolument besoin d’aliments pour aller bien… petit guide des alliés de la bonne humeur !

La sérotonine, neuro hormone de la sérénité

L’humeur est fortement dépendante de la sérotonine, une neuro-hormone présente à la fois au niveau du cerveau et du système digestif.

Elle joue un rôle essentiel dans le cerveau, où elle va participer au bon fonctionnement de l’horloge biologique et jouer un rôle dans l’équilibre psychique.

Au niveau de l’intestin, où elle est produite majoritairement 1, elle va permettre la mobilité et donc participer au bon fonctionnement du système digestif.

Le tryptophane, précurseur de la sérotonine

La production de sérotonine dépend de l’apport en un acide aminé, le tryptophane.

Le tryptophane est présent dans les protéines, et, couplé à des glucides (des sucres) sert de précurseur à la synthèse de la sérotonine.

Le tryptophane se retrouve dans les poissons gras, les produits laitiers, les œufs, la volaille, le chocolat et certains fruits (amande, bananes).

Autres acteurs de l’humeur : les oméga 3 et les « psychobiotiques »

Les oméga 3 participent en effet à la concentration et la mémoire, et jouent un rôle préventif contre le vieillissement cérébral.

Ces précieux acides gras se retrouvent dans les huiles végétales telles que l’huile de colza, l’huile de noix ou encore l’huile de caméline, les poissons gras ou encore les noix.

D’autres aliments sont une source de psychobiotiques, tels que les cornichons, la choucroute, les pickles, le kéfir… car ils permettent à la fois de favoriser le développement de bactéries bénéfiques à l’organisme et de contribuer à la production de sérotonine.

Ces aspects nutritionnels s’accompagnent évidemment d’autres variables pour renforcer la bonne humeur : le fait de manger en conscience, d’intégrer de la convivialité lors des repas, et de varier les aliments participent également à favoriser de l’équilibre fragile de la bonne humeur.

1 Le Ventre, notre deuxième cerveau », Sciences et Avenir, no N°784,‎ juin 2012, 51 « L’intestin produit 95 % de la sérotonine.(…) on sait que 95 % de la sérotonine du corps est produite dans l’intestin ».

En savoir plus

Allô cerveau? Ici c'est le microbiote!

Découvrez la vidéo du Dr Henri Duboc, neuro-gastro-entérologue à l'Hôpital Louis-Mourier AP-HP.

Article suivant

Le microbiote intestinal au cœur des troubles digestifs

Le microbiote intestinal au cœur des troubles digestifs

Les troubles fonctionnels digestifs touchent plus de 60 % de la population française. Ces phénomènes courants siègent au niveau de notre intestin et se traduisent par l’apparition ponctuelle ou récurrente de symptômes multiples qui varient en intensité selon chacun.

Lire la suite
En continuant, vous acceptez l'utilisation des cookies.
J'accepte
Personnaliser
Titre de la popin

Message de la popin

  • Google Tag Manager

    Description pour la Popin RGPD

Les microbiotes vous intéressent ?Recevez chaque mois des informations santé et les événements du laboratoire PiLeJe par newsletter !